Aujourd’hui Eurydice

 

Retranchée dans un appartement, la messagère d’Eurydice revient sur les évènements qui l’ont amenée à trahir le Groupe d’Intervention. État d’urgence, catastrophes industrielles, pollutions, montée des eaux… Au cours d’une de ses enquêtes, la messagère retrouve Orphée. Il a entrepris de redescendre aux enfers mais, hors-sol depuis longtemps, le héros n’a plus de repères… La messagère l’accompagne, le guide, lui souffle son rôle et lui montre les boucles baroques d’un monde en mouvement. Tout est lié dans ce roman aux multiples facettes qui tente de saisir les dérèglements de notre époque : réécriture du mythe, matière musicale issue de l’opéra de Monteverdi, fable écologique, poésie pétrochimique… Orphée, héros en fuite traqué par des forces contraires, et dénominateur commun de cet étonnant tumulte, cherche une main tendue. Aujourd’hui Eurydice.

Le livre se commande aux éditions publie.net,
ou dans toute librairie,
en format papier et numérique (avec boucles retroactives).
Pour une expérience de l’oeuvre ouverte, croiser lecture du récit et celle du site « avant-scène »eurydice-02

LA GENÈSE DU PROJET
Pour commencer il y a des enquêtes qui témoignent d’un monde en mouvement : dans l’anse de Port-de-Bouc, dans le bassin de l’Atchafalaya en Louisiane, sur les déchets en Méditerranée. Il y a de quoi perdre ses repères. Enquêtes que je mène et enquêtes que je lis, sur la pétrochimie, sur les pollutions, sur le changement climatique. Elles laissent parfois rêver à une nature perdue… Or nous, terrestres terriens, nous arrivons aujourd’hui à l’ère où cette toile de fond, sur laquelle nous avons pris l’habitude de projeter nos vies, s’anime et devient personnage sur la scène du monde. Qui ne se préoccupe pas aujourd’hui de l’eau bue, de la température qu’il fait, des particules respirées, des terres où encore habiter ? Qui ne rêverait pas de retrouver la nature par delà les enfers de la modernité ? Une nature perdue ? Une descente aux enfers ? Un monde baroque ? Le mythe d’Orphée tel qu’œuvré par Monteverdi s’impose à moi. Car au passage de l’ère baroque à l’ère moderne, le compositeur magistral prend notes d’une descente aux enfers et de la consolation qui la suit. Une ritournelle, toujours la même laisse entendre que les boucles du mythe n’ont pas fini de s’enchevêtrer. J’écoute l’opéra en boucle et découvre une double fin, une bifurcation, qu’avait composée Monteverdi, à côté de l’apollinienne, l’autre dionysiaque. Luxe et calme d’un côté, sans volupté, bacchantes et dissémination de l’autre, et leur violence. Je prends la bifurcation oubliée… pour y trouver aujourd’hui : Eurydice.

Les premiers textes sont à découvrir : ici.

LA REVUE DE PRESSE

La Viduité 
« Réécriture contemporaine, au féminin et sous le masque de la messagère d’Eurydice, du mythe d’Orphée, Aujourd’hui Eurydice offre une partition entêtante. Opéra virtuel en attente d’une mise en scène, étude de milieu des enfers pétro-chimiques, Claire Dutrait porte son lecteur dans les boucles de son récitatif. Débordé de visions, de musique, de rituels… »
> Lire la suite par ici.
Littenerante
 « … l’écriture est sublime. Par la force des mots, Claire Dutrait fait de la réécriture d’un mythe un chant dénonciateur et une poésie écologie, en hommage à la nature. Ville d’usines et d’asphalte rongeant la mer, produits chimiques, pétroles et autres acides détruisant la terre et les hommes ; c’est cela qui est avant tout dénoncé dans ce livre. »
> Lire la suite par ici.
Paludes
Chronique et critique du vendredi 11 mai dans Paludes, l’émission littéraire de radio Campus Lille (106,6 en FM ou sur Internet http://www.campuslille.com). > À écouter ici

 

 

 

RENCONTRES, LECTURES ET PERFORMANCES

18 octobre 20183-promo Euryidice master Limes
Les avants-bruits de langue 2018, l’événement littéraire du Master Limès de l’université de Poitiers invitent les éditions de l’Attente et de publie.net avec quatre de leurs auteurs. Aujourd’hui Eurydice trouve sa place dans une table ronde et une lecture-performance.

 

9 octobre 2018
Pour les 10 ans de publie.net, la maison d’édition propose, avec l’association l’Après, un florilège de lectures et de performance, dont Aujourd’hui Eurydice, au Recantou, Toulouse.

2-dutrait-floury-fb

29 septembre 2018
Présentation, lecture et échanges à la librairie Floury Frères, Toulouse.

 

2-IMG_7754

19 avril 2016
Et si revenait Eurydice, une performance donnée à la médiathèque Boris Vian de Port-de-Bouc en amorce du projet d’écriture.

 

 

 

 

L’auteure a bénéficié pour cet ouvrage d’une bourse de création numérique
du Centre régional des Lettres Midi-Pyrénées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© zone claire 2015